Immobilier
Actus

Ile-de-France : des marchés très actifs

par La rédaction - le 03/04/2018

Les prix de l’immobilier en Ile-de-France au 4ème trimestre 2017 sont à la hausse d’après les statistiques des notaires.

En Ile-de-France, le marché des transactions immobilières poursuit sa dynamique. Paris et sa périphérie affichent des volumes de transactions élevés, même si le mois de janvier a marqué un léger repli.

Un marché dynamique dans l’ancien

L’activité est repartie à la hausse en février 2018. De novembre 2017 à janvier 2018, l’activité est restée très soutenue en Ile-de-France et globalement les ventes de logements anciens ont augmenté de 8% par rapport à la même période il y a un an.  De novembre 2017 à janvier 2018, les ventes ont été supérieures d’un quart par rapport au niveau moyen de ces 10 dernières années et de 13% par rapport à la période de forte activité des années 1999-2007. Comme en 2017, la capitale est quelque peu pénalisée par le manque de biens immobiliers proposés à l’achat et les ventes y progressent un peu moins qu’ailleurs.
Les progressions annuelles les plus fortes s’observent donc sur les appartements en grande couronne, où les prix sont moins élevés et l’offre abondante, ainsi que sur les maisons en petite couronne.

Le marché du neuf  continue sa progression

Après deux très bonnes années en 2016 et 2017, selon l’Observatoire du Logement neuf des ADIL d’Ile-de-France, l’immobilier neuf  en Ile-de-France devrait poursuivre sur sa dynamique. En 2017 le volume des ventes a progressé de 5%. 54 % des acquisitions se sont concentrées à Paris et sa petite couronne, notamment dans les très dynamiques  départements de Seine-Saint-Denis (93) et des Hauts-de-Seine (92). Désormais les prix sont assez stables : la variation fin 2017 apparait minime, -0,1% pour une moyenne de 4 840 euros/m2.  A Paris, le prix moyen est de 10 677 euros/m2.  Il tend à légèrement diminuer. Plus on s’éloigne de la capitale, plus les prix baissent jusqu’à atteindre 4000 euros /m2 en Seine-et-Marne (77) et dans l’Essonne (91).

Paris un marché à part

A Paris, la tendance des prix des m2 dans l’ancien est à la hausse, même si la hausse annuelle des prix des logements anciens s’est très légèrement ralentie en janvier 2018. En début d’année 2018, il est en moyenne de 9 060 euros/m2. D’après les estimations des notaires d’Ile-de-France, les prix devraient continuer à grimper atteignant 9 330 euros le m2 en mai 2018 avec une hausse annuelle s’élevant à 8,6%.
La capitale tire vers le haut l’ensemble du marché d’Ile-de-France, où la tendance haussière devrait s’avérer moins marquée : +1,8% de février à mai 2018 pour les appartements en petite couronne Les professionnels anticipent une augmentation annuelle de 4,8% en petite couronne, de 1,2% en grande couronne et 5,9% sur l’ensemble de l’Ile-de-France.
En périphérie, les prix des maisons anciennes devraient quant à eux, augmenter de 1,6% en 3 mois : 1,8% en petite couronne et  1,4% en grande couronne. Sur un an, l’augmentation attendue s’élèverait à  3,1%, soit 3,8% en petite couronne et 2,7% en grande couronne.

La rédaction

Voir tous ses articles

Monument Historique

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Caducia et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte