Placement
Actus

Cartographie du patrimoine des ménages aisés

par La rédaction - le 07/06/2018

L’Insee vient de dresser la cartographie des ménages Français sur la période 1998-2015. L’écart des inégalités s’est creusé sur cette période, notamment sous l’effet de la très forte valorisation du patrimoine immobilier.

1% de la population perçoit 7% des revenus et 30% des revenus du patrimoine déclarés. Tandis que la moitié des ménages français déclare un patrimoine supérieur à 158.000 euros et détient collectivement 92% de la masse totale de patrimoine brut. C’est ce qu’il ressort de l’étude de l’Insee publiée le 5 juin sur « Les revenus et le patrimoine des ménages », portant sur les années 1998-2015.

Les ménages les plus aisés

L’Insee a dressé un portrait-robot des personnes à très hauts revenus, qui représentent 1% de la population. Il s’agit de personnes relativement âgées : l’âge moyen du référent fiscal des très hauts revenus est de 59,1 ans et il s’élève à 60,5 ans pour les 0,1 % les plus aisés. Ces ménages les plus aisées sont dans 37% des cas un couple sans enfant, propriétaires de leur résidence principale dans 86 % des cas et 30% d’entre eux vivent à Paris ou dans les Hauts-de-Seine. Ils tirent leurs revenus de sources diversifiées, à hauteur de 30 % des revenus du patrimoine. Les salariés sont cadres dans près de 60% des cas et chefs d’entreprise dans près de 10 % des cas.

En moyenne, ces revenus s’élèvent à 8.850 euros par mois pour une personne, 18.590 euros pour un couple, avec deux enfants de moins de 14 ans. Ils perçoivent plus de 7 fois plus que l’ensemble de la population, et perçoivent 6,8% de la masse des revenus. Corrélativement, ils contribuent proportionnellement davantage que les autres ménages aux prélèvements directs, sous l’effet barème progressif de l’impôt sur le revenu, dont ils acquittent 25% du total.

Les inégalités se creusent

L’Insee constate surtout que les inégalités de patrimoine se sont creusées entre 1998 et 2015, bien qu’elles baissent légèrement depuis 2010. « Le clivage entre ménages peu et bien dotés en patrimoine tient avant tout au fait de détenir un bien immobilier : les 60 % de ménages les mieux dotés concentrent 99% de la masse totale de patrimoine immobilier ». Faut-il rappeler que les 70% des ménages les mieux dotés ont bénéficié de la très forte valorisation du patrimoine immobilier de +133% en euros courants, surtout entre 1998 et 2010. Quant au patrimoine financier, il a augmenté de 75% entre 1998 et 2015 (essentiellement entre 2004-2010).

Autre facteur d’écart de niveau de vie : les différences d’âge. Certaines périodes de la vie sont consacrées à l’accumulation, d’autres à la désaccumulation. Selon l’Insee, cette dernière période intervient plus tôt qu’auparavant. En 2015, les 55-64 ans ont un patrimoine inférieur à celui des 50-54 ans, et inférieur à celui des ménages du même âge en 2010.

La rédaction

Voir tous ses articles

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Caducia et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte