Immobilier
Actus

Paris : un marché qui s’essouffle ?

par La rédaction - le 02/10/2018

Dans un marché francilien bénéficiant encore de conditions d’acquisition favorables, on commence à observer un ralentissement de l’activité et de la hausse des prix.

En 2017, le marché a été particulièrement dynamique. En 2018, on assiste à un mouvement d’érosion des ventes par rapport à l’année précédente.

L’activité ralentit

La flambée des prix ces trois dernières années a pénalisé les acheteurs, en dépit de condition de crédit très favorables. Si l’intérêt des Français pour la pierre est bien connu, le niveau actuel du marché et une législation moins favorable décourage les investisseurs.

A Paris, les ventes ont reculé de 7% par rapport à l’an dernier. Dans un contexte où les prix vont de record en record, les familles tendent à déserter Paris. Après un début d’année très actif, le marché de la petite couronne tend également à s’essouffler. Le nombre de ventes d’appartements y a reculé de 12% au 2ème trimestre 2018, par rapport à la même période 2017. Cependant, cette tendance n’est pas linéaire. Ainsi, si les ventes de maisons en volume ont perdu 4% en Petite et en Grande Couronnes, le marché des appartements de Grande Couronne fait preuve de résistance. Les ventes y ont progressé de 1% en un an. En Ile-de-France, les ventes de logements anciens reculent de 6% par rapport à 2017, après un premier recul de 7% au 1er trimestre 2018.

Paris : nouveau record de prix

Si les prix continuent leur progression, les experts de la chambre des notaires de Paris Ile-de-France estiment que cette progression devrait laisser place à un atterrissage en douceur. Le prix du m² parisien a atteint 9 300 euros au 2ème trimestre 2018, soit une augmentation de 7,1% en un an. Et 40% des appartements dans Paris ont été vendus à plus de 10 000 euros le m² au 2ème trimestre 2018, contre 28% à la même période il y a un an et 19% il y a deux ans. Ils devraient connaître une nouvelle hausse de 4% pour s’établir autour de 9 400 euros le m² en octobre 2018. Si la hausse des prix est patente, elle ralentit.

Décélération

En Ile-de-France, le mouvement de hausse des prix s’affaiblit. Pour les appartements, l’accélération des prix du 2ème semestre 2017, est devenue un peu moins forte au 1er semestre 2018. La hausse des prix qui atteignait 5,6% par an aux 3ème et 4ème trimestres 2017, a été ramenée à 5,1% au 1er trimestre 2018, puis à 4,8% au 2ème trimestre. Elle chuterait à 2,9% par an en octobre 2018 d’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats des notaires franciliens. Pour les professionnels de la chambre des notaires d’Ile-de-France, le marché bénéficiant encore de conditions d’acquisition favorables, l’atterrissage devrait se faire en douceur.

La rédaction

Voir tous ses articles

Monument Historique

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Caducia et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte