Immobilier
Actus

2019, l’année de tous les records ?

par La rédaction - le 05/01/2020

Un volume de transaction inégalé, une hausse des prix qui ne faiblit pas : le marché immobilier se porte très bien et continue à être plébiscité par les investisseurs.

 Avec 1 million de transactions réalisées au cours des 12 derniers mois en France, le volume de transactions a atteint un niveau record à l’automne 2019. Les notaires de France ont enregistré 100.000 transactions de plus qu’il y a 1 an, soit une hausse annuelle de 10,4 % pour les logements anciens.

En matière de stratégie patrimoniale, la pierre continue à incarner une valeur refuge, notamment pour préparer une retraite, un phénomène qui contribue fortement au dynamisme du marché immobilier.

Vers un alignement des prix

Sur un an, les prix des appartements anciens ont augmenté de +4 %, un phénomène plus marqué en Île-de-France (+4,7 %) qu’en province (+3,5 %). Témoin de cette envolée des prix, la barre symbolique des 10.000 euros du m2 a été franchie à Paris à la fin de l’été.

D’après les projections des notaires de France, on devrait assister à un rattrapage des prix dans les prochains mois en région, pour les appartements anciens avec une hausse, plus prononcée et similaire entre régions (5,6%) et Île-de-France (5,4%). Dans ce contexte, les marges de négociation se réduisent comme peau de chagrin, particulièrement dans les zones géographiques où les marchés sont  très déséquilibrés en faveur de vendeurs : Île-de-France, Rhône-Alpes. Le marché des maisons anciennes a également progressé : +2,5 % en un an. Contrairement aux appartements, la hausse est plus accentuée en régions qu’en Île-de-France.

Un pouvoir d’achat stable

Le volume des ventes est soutenu par des taux de crédit historiquement bas qui permettent aux acheteurs de supporter la hausse des prix. Il n’a jamais été aussi facile de financer l’achat d’une maison ou d’un appartement, soulignent les notaires de France.

La surface finançable (mensualité de 800 €/mois pendant 20 ans et sans apport), d’un appartement ancien sur l’ensemble de la France est stable sur un an, à 56 m². Pour les maisons anciennes, la surface finançable (mensualité de 1300 € /mois pendant 20 ans et sans apport), atteint 154 m², également stable sur un an. Cependant, compte tenu du niveau de revenus nécessaires pour louer, la part des primo-accédants tend à se réduire au profit des investisseurs long terme.

Quelles projections pour 2020 ? Dans un environnement de taux bas, les prix devraient continuer à augmenter, avec des acheteurs toujours très actifs.

 

La rédaction

Voir tous ses articles

Monument Historique

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de Caducia et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fin de personnalisation des contenus, mesure d'audience, statistiques, partage sur les réseaux sociaux, profilage et publicité ciblée. En savoir plus

Ok, J'accepte